bilan 2018
Articles phares,  Ma vinaigrette

Salut 2018, sans rancune !

A l’aube de cette nouvelle année, c’est l’heure de bilan un peu partout. Au boulot, à la maison, sur internet. J’ai vu fleurir les #bestnine sur instagram pour savoir quelles photos représentaient le mieux l’année 2018. Mais mon #bestnine ne se limite pas à des photos insta. J’ai donc décidé de vous le faire ici. Les 9 meilleurs moments de l’année 2018 de ma vie :

1 – Ouvrir un blog

Et oui, le boule va bientôt fêter son anniversaire. C’est passé tellement vite. J’ai encore le réflexe de dire « ah au fait l’autre jour j’ai ouvert un blog ». Je me sens encore vraiment inexpérimentée, et c’est surement parce que je le suis. Je n’ai toujours pas mis le doigt sur le « pourquoi » de l’ouverture de ce blog. Ce qui est sûr c’est qu’il m’a permis de m’affirmer, d’oser écrire et exprimer des choses qui n’arrivent pas à sortir dans la vraie vie. Ce blog n’a pas bouleversé ma vie, mais il l’a amélioré. Il est un outil qui me permet tantôt de relâcher la pression, tantôt de me donner du courage. (C’est pas mignon comme mot « tantôt » ?)

Comme à son ouverture, le boule n’a pas vraiment d’autres ambitions que celle d’exister et de me faire du bien. Mais c’est déjà pas mal comme ambition je trouve. J’en profite pour remercier les gens qui le lisent et qui prennent le temps de me donner leur avis. Vos retours me touchent et comptent beaucoup.

2 – Toujours plus de radio

Je suis bénévole chez Graffiti Urban Radio depuis quelques années maintenant, mais cette année a été riche en émissions et en événements. La radio et les gens qui la composent m’ont permis de réaliser pleins de choses chouettes. De continuer d’animer l’Aubergine, une fois par mois, avec une équipe de gens biens (promis je vous en parle plus en détails un jour). D’intervenir de temps en temps chez Les Fines Gueules, les deux meufs les plus badass de la bande FM. Cela m’a permis d’aborder des sujets variés, plus ou moins profonds. Et donc d’y réfléchir, de réfléchir à ma vie, mon comportement, ma vision du monde. Ça peut paraître insignifiant mais cela représente beaucoup pour moi et j’ai vraiment l’impression de m’enrichir à travers toutes ces bonnes ondes. La radio me permet aussi de m’investir et de donner de mon temps pour une noble cause. Pour organiser des événements sympas aussi. Pour partager, pour apprendre, pour passer de bons moments. Bref 2018 n’était peut-être pas ma première année de radio, mais ça ne sera surement pas la dernière !

3 – Être bien entourée

Le yeurmé

En parcourant les photos et les souvenirs de 2018, ce qui m’a marqué cette année c’est le temps que j’ai pu consacrer aux gens que j’aime et qui me le rendent bien. Cette année a été pleine de fêtes, de soirées, d’apéros, de restos en compagnie des meilleures personnes. J’ai appris qu’être bien entourée ne signifie pas de l’être par beaucoup de personnes. Qu’il faut savoir faire le tri et avancer avec des gens qui nous veulent du bien et qui nous font du bien. J’ai pris le temps de voir que l’amour qu’on me donne au quotidien est mon bien le plus précieux, et qu’il fait bon rentrer à la maison auprès de quelqu’un qui nous y attend. Même si la fin de l’année 2018 m’a enlevé le deuxième être vivant le plus important à mes yeux (Léon est décédé le 4 décembre, j’écrirais sur lui un jour, mais pour l’instant ça ne veut pas sortir), je mesure avec le recul la chance que j’ai eu de passer ces nombreux moments avec lui. Il manquera quelqu’un en 2019 mais j’espère y être toujours aussi bien entourée.

4 – Partir en vacances  

Là je vous montre Cordes-sur-Ciel, voyez ?!

C’est plus léger, mais les voyages que j’ai pu faire cette année font partie de mes meilleurs moments. Bon bien sûr il ne s’agit pas d’un tour du monde ou de voyages extraordinaires. Mais nos escapades à Lyon, à Barcelone ou dans le Tarn m’ont fait un bien fou tout au long de l’année. J’y ai découvert de belles choses et j’y ai construit de beaux souvenirs. What else comme dirait Georges ?

5 – Toucher un panda

Le petit chou

C’est surement le souvenir le plus pipou de mon année. Je vous en ai parlé pas mal ici mais cette journée au zoo en tant que « soigneur d’un jour » a vraiment été pleine de souvenirs inoubliables. J’ai aussi eu la chance, quelques mois plus tard d’aller voir les Pandas Géants du zoo de Beauval et c’était vraiment impressionnant de pouvoir en rencontrer en face à face. Bon bien sûr, ils en garderont surement moins de souvenirs que moi, mais 2018 c’était un peu l’année du panda !

6 – M’aimer

C’était surement une des choses les plus difficiles mais aussi les plus satisfaisantes de mon année : apprendre à aimer mon corps, le montrer et en parler. Je vous ai déjà tout bien expliqué ici. Faire ces photos et rédiger cet article sont une des réussites dont je suis la plus fière. S’aimer est un boulot du quotidien et j’espère que 2019 tiendra ses promesses. J’ai envie d’y continuer à m’accepter, de refaire des photos et de marcher la tête haute.

7 – Me faire percer / tatouer

2018 n’a pas été l’année de mon premier tatouage, mais celle de mon premier piercing. J’en parle par là. J’ai également eu la chance de me faire tatouer par la talentueuse Léa Faucon. J’écrirais surement un article sur mes tatouages un jour, mais ils participent pleinement au fait que je me réapproprie mon corps et que je l’accepte tel qu’il est. 2019 verra-t-elle de nouveaux tatouages arrivé ? Honnêtement je n’en ai aucune idée, mais il ne faut jamais dire jamais !

8 – Revoir les potes de lycée

En 2018, un peu au hasard du calendrier, j’ai revu plusieurs de mes potes de lycée. Pour certains je ne les avais pas revu depuis le bac ! Même si ces retrouvailles ont été brèves, ça m’a vraiment fait plaisir et ça m’a permis de faire le bilan de ces (presque) 10 années écoulées, de prendre conscience de la personne que je suis devenue, et de réfléchir à celle que je veux être dans les années à venir. Même si vieillir me fait toujours un peu peur, je prends conscience qu’on peut choisir de vieillir comme un bon vin, plutôt que comme un vieux yaourt. Regarder en arrière permet aussi de mieux aller de l’avant, et 2018 est l’année où j’en ai pris conscience. C’était chouette.

9 – Collectionner des vinyles et les faire partager

DJ leöN

Et enfin, ma dernière « skills » en date, cochée sur la liste des choses à faire : apprendre à passer des vinyles. Cela fait de nombreuses années que je regardais avidement les DJ de la radio animer nos soirées et j’ai toujours été curieuse. Cette année j’ai eu la chance d’être formée par le meilleur DJ de la radio et de pouvoir passer des vinyles devant une petite audience. C’était vraiment une belle expérience et j’espère continuer à apprendre. Je n’ai pour l’instant pas d’autres capacités que celle d’enchaîner deux morceaux sans faire un très gros pain, mais c’est déjà un bon début !
J’ai aussi pu découvrir le plaisir de collectionner des vinyles, de les chercher, de fouiner dans les vides-greniers et autres bourses sonores. C’est un petit passe-temps qui m’a bien plu. Et même si DJ de Noël c’est assez saisonnier comme carrière, je crois que j’ai bien envie de remettre ça l’année prochaine !

Voilà, tout un article à parler de moi. Si vous êtes arrivés jusqu’au bout je vous adresse mes virtuelles félicitations 🙂

2018 a été une chouette année. Merci à tous ceux qui en ont fait partie <3. Elle ne m’a pas réservé que de bonnes choses mais c’est sur celles-ci que j’essaye de me concentrer pour attaquer 2019 sereinement. Adieu 2018, et sans rancune !

Lâchez vos comz 😉 merci, bisous.

10 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.