Shooting Solhaan
Articles phares,  Ma vinaigrette

« Aime-toi et le ciel t’aimera » – mon premier shooting photo

Cet article est coincé sur mon clavier depuis quelques mois. A l’heure où je le rédige j’ignore encore comment il va se terminer ou quand il sera publié.

Cet article c’est une histoire qui commence mal, comme un téléfilm de l’après-midi sur M6. Mais qui finit bien comme un téléfilm de l’après-midi sur M6.
C’est l’histoire de moi et mon boule. Le décor est planté.

Acte 1 – Le début de la fin

Depuis aussi longtemps que je m’en souvienne je ne me suis jamais trouvé bien gaulée. Mais ce n’est pas cette partie de l’histoire que j’ai envie de raconter.

Je pourrais vous en écrire des lignes sur mes 26 années à subir un corps que je ne trouvais jamais à mon goût. 26 ans à faire la tronche devant un miroir, à faire la tronche en essayant des fringues, à faire la tronche en maillot de bain, à faire la tronche devant des photos de moi. Aujourd’hui j’en ai marre de faire la tronche.

La partie de l’histoire qui m’intéresse c’est celle où j’ai décidé de déposer les armes et de faire la paix avec mon boule.

Ce n’est pas venu du jour au lendemain comme on pourrait le croire. Je ne me suis pas levée un matin avec l’illumination divine. Ce n’est pas venu sans efforts, sans échecs, ni sans rechutes.
Faire la paix avec mon corps m’a pris du temps. En réalité c’était d’ailleurs plus avec mon esprit qu’il a fallu négocier. Mon corps n’est qu’une enveloppe. L’enveloppe c’est ce qu’on voit en premier mais c’est rarement l’objet du courrier.

Je n’ai pas de recette miracle. J’aurais voulu en trouver sur Pinterest pour pouvoir réussir à m’accepter aussi vite que j’ai réussi ma première génoise. Mais ça n’existe pas.

Les témoignages de celles qui s’acceptent aident, encouragent, mais ne font pas tout le boulot. Les tatouages aussi, mais ça c’est une autre histoire. En réalité c’est un combat quotidien pour maintenir la paix entre l’enveloppe et son contenu. S’accepter à 100% je ne sais pas si j’y arriverais un jour. J’aimerais pouvoir dire que c’est le cas. J’aimerais pouvoir au moins dire que ça viendra. Mais si je commence à vous mentir ici, je vais perdre la boule (quel jeu de mots, quel talent !).

Shooting photo Solhaan

Shooting photo Solhaan

Acte 2 – L’acceptation

Alors comment est-ce que j’ai fait la paix ? Petit à petit. En commençant par arrêter de me trouver des excuses. En arrêtant de me justifier. Mon corps est ce qu’il est. J’en suis responsable.

J’ai mis dans la balance tous les aspects de ma vie et mes envies. Et je me suis rendu compte qu’au fond je ne voulais pas changer. Je ne veux pas changer mes habitudes. Je ne veux pas faire du sport avec un objectif de poids. Je ne veux pas faire attention à ce que je mange. Je ne veux pas y réfléchir à longueur de journée et vivre pour le regard des autres. La nourriture a toujours été réconfortante pour moi, et qui voudrais se passer de quelque chose d’aussi réconfortant ?

Pourquoi est-ce que je devais suivre ce discours universel qui me hurle à longueur de journée : « un esprit sain dans un corps sain ». Et si mon esprit n’était sain et en paix uniquement en arrêtant d’essayer de modifier mon corps justement ?

Et si mon équilibre a moi était de faire pencher la balance du côté des kilos en plus. D’être plus lourde que la moyenne pour être heureuse ? Ne vous emballez pas, je ne me réfugie pas dans la nourriture en permanence. Il ne s’agit pas ici de compenser un mal-être. Mon corps a besoin de manger sainement et il me le rappelle. Mais il a aussi besoin de sa dose de plaisir et de ne pas se frustrer. Mon corps a besoin de faire du sport pour se faire plaisir et se vider la tête, pas pour se la prendre (la tête, vous suivez ?).

Au départ j’ai cru que j’étais lâche. Que je choisissais la facilité. Que s’asseoir et s’assumer était plus facile que de se bouger pour changer. C’est peut-être le cas. Mais aujourd’hui ce choix me rend heureuse et m’équilibre. Et croyez-moi, s’assumer c’est aussi compliqué qu’un cours de Crossfit.

Shooting photo Solhaan
Shooting photo Solhaan

Acte 3 – La reconstruction

Je vous en ai parlé ici, aujourd’hui je n’ai plus peur d’être en maillot de bain. Je n’ai plus peur de me voir en photo. Je n’ai plus peur de me regarder dans le miroir.

Il y a des jours où la peur revient, la paix vacille et les doutes s’installent. Mais regarder derrière moi et observer le chemin parcouru m’aide à repartir du bon pied.

Alors cet été j’ai fait quelque chose d’un peu fou. Quelque chose que je n’aurais jamais imaginé pouvoir faire. J’ai participé à une séance photo avec le génial Solhaan.

Après plusieurs mois à observer ses shootings sur Twitter, une petite voix dans ma tête me murmurait « et pourquoi pas toi ». J’ai décidé d’écouter cette voix et de me lancer. De monter à Paris et d’aller sonner à la porte d’un inconnu pour faire des photos en body alors même que je n’en avais jamais porté auparavant (ne faites pas ça chez vous c’est dangereux ! Les inconnus pas les bodys).

Je ne vais pas vous mentir, ça n’a pas été facile. J’ai mis de longues minutes à me détendre. Je ne suis pas sûre d’avoir réussi 😳. Solhaan a été vraiment très sympa, respectueux et patient. Merci à lui pour ce chouette moment et le résultat.

Mais le résultat me plaît. Il me plaît parce qu’il n’est pas parfait, il me ressemble. Je ne pose pas parfaitement, je ne suis pas à l’aise, mais je l’ai fait. Ça m’a donné envie de le refaire, de progresser.

Voir les photos sur mon écran de téléphone quand je les ai reçues m’a mis une énorme claque. C’était moi et c’était aussi quelqu’un que je ne connaissais pas. Une personne que j’apprends à découvrir. Une personne qui a confiance et qui affronte ses peurs ou en tout cas qui essaye.

Je n’ai pas du chute pour cet article. Il est sorti. Les photos sont là. Je suis finalement plus exposée dans ces mots que je l’étais en body dans cet appartement parisien. « Aime-toi et le ciel t’aimera » disait presque l’autre. C’est mon nouveau mantra.

Merci, bisous

Shooting photo Solhaan
Shooting photo Solhaan
Shooting photo Solhaan

Shooting photo Solhaan

Shooting photo Solhaan

8 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.