Camping la parenthèse glamping
Articles phares,  Voyages voyages

J’ai testé le Glamping !

Aïe les vacances sont terminées 🙁
Pour moi en tout cas. Si ce n’est pas votre cas :

taisez-vous
Pour ne pas céder à la déprime, je vais vous parler d’une nouveauté que j’ai testé cet été : le Glamping !

Qu’est-ce que c’est le Glamping ?

Glamping littéralement c’est la contraction de Glamour et Camping. C’est comme du camping mais avec plusieurs aspects bien différents :

  • un lieu calme et pas de foule ni de gens entassés les uns sur les autres
  • un lieu éco-responsable et au cœur de la nature
  • des hébergements originaux présentant un certain confort tout en gardant l’esprit camping

 

Une « Parenthèse », dans le Lot et Garonne

Pour tester le Glamping, après une semaine dans le Tarn, nous avons passé une nuit à La Parenthèse.

Camping la parenthese

La Parenthèse est un camping 4 étoiles situé dans le Lot et Garonne, à Saint-Etienne-de-Villeréal. Les nouveaux propriétaires depuis la saison 2017 sont vendéens (c’est comme ça qu’on a eu l’idée) et ont repris ce concept créé par des Néerlandais.

Pourquoi des Néerlandais ? Parce qu’ils sont fans de Glamping ! Ils sont d’ailleurs très nombreux, avec les Anglais, à séjourner à La Parenthèse.

Dans un domaine arboré et vallonné, le camping propose différentes formules d’hébergement en famille ou entre amis. Il est équipé d’une piscine, d’un lac pour la pêche et d’un restaurant de qualité. Bref, le séjour s’annonçait plutôt bien.

 

Camping La Parenthèse

Camping La Parenthèse

Les puceaux du camping

glamping
Le camping et moi, une longue histoire … – Image d’archive

De notre côté, nous sommes plutôt habitués aux gîtes et aux hôtels qu’à la formule camping. Pour ma part j’en ai fait beaucoup avec mes parents quand j’étais petite et j’en gardais de très bons souvenirs. Mais mes dernières expériences en tente dataient des campings de festival et bon … ce n’est pas tout à fait pareil.

J’avais donc hâte de redécouvrir les joies des sanitaires en commun, de la déambulation en tongs avec un rouleau de PQ, du réveil à l’aube, de l’invasion de moustiques, des heures de montage / démontage du campement sous la pluie, etc …

Du côté de mon +1 c’était un peu différent. C’était un puceau du camping, et le film du même nom ne l’avait pas franchement séduit. Il craignait qu’on l’embarque dans une danse des tongs endiablée jusqu’au bout de la nuit.

Nous sommes donc arrivés le samedi midi avec notre tente 3 secondes et notre matelas gonflable, plein d’espoir et de craintes.

 

Le verdict

L’expérience a été carrément positive !
Le Glamping c’est comme le camping sans tous les côtés que je n’aimais pas dans le camping. Pas d’animations lourdingues et bruyantes, pas d’emplacements avec vis-à-vis sur 50 personnes en slop dès l’ouverture de la tente, pas de sanitaires à l’hygiène douteuse.

Nous avons été accueillis et installés par Géraldine, une des propriétaires, sur un emplacement spacieux et ombragé. Exactement ce qu’on voulait, elle nous avait d’ailleurs demandé nos préférences avant notre arrivée.

Nous avons pu nous installer tranquillement, au cœur du bois, à côté de nos voisins Anglais et Néerlandais. Bon là on ne va pas se mentir : on a eu un peu honte. Notre campement n’avait pas franchement fière allure à côté des pros du camping. Les mecs sont sur-équipés. Ils ont même des cuisines et des dressings dans leur tente qui font la surface habitable de notre maison !

Glamping
Le camping selon les Néerlandais – Allégorie
la parenthèse camping
Le camping selon nous

Dans l’après-midi nous avons profité du ciel bleu pour … glander ! Ce camping est super calme et c’est un vrai plaisir. Petite bière à la paillote au bord du lac, petite balade avec le chien, petite sieste à l’ombre : parfait pour finir nos vacances.

Le soir nous avons testé le restaurant qui n’a rien à voir avec le snack un peu cheap qu’on s’attend à trouver dans un camping. De la bonne cuisine et des produits frais. Bon le prix n’est pas le même non plus mais ce n’est pas du vol (28€ le menu entrée / plat / dessert).

Restaurant - Camping La Parenthèse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté pratique, les sanitaires sont propres et assez « classes ». Entendons-nous hein ça reste des sanitaires de camping mais avec quelques détails qui changent la vie. Le premier c’est qu’il y a du papier dans les toilettes. Adieu les aller et venues avec son rouleau de PQ en guise de sac à main. Et le deuxième c’est que les douches sont spacieuses et pratiques. Il y une vraie vasque, un vrai miroir et un espace pour poser ses affaires sans qu’elles ne soient trempées. Ceux qui font du camping savent que c’est ça le luxe !

Bref, pour une première (ou presque) expérience en camping, le Glamping c’est vraiment top ! La Parenthèse semble idéale pour une semaine ou deux en famille avec des enfants. Les animaux sont acceptés (oui forcément sinon notre sanglier n’aurait pas pu nous accompagner). Nous n’avons pas testé les tentes et cabanes (un peu au-dessus de notre budget et pas dispo à la location pour juste une nuit) mais je garde l’idée dans un coin de ma tête. Je ne suis pas contre y retourner plus longtemps pour prendre le temps de visiter le coin et de profiter de la piscine 🙂

 

Si vous voulez aller faire un tour chez Géraldine d’ici la fin de la saison ou l’été prochain voici le site : http://la-parenthese-camping-les-ormes.com/ et la page Facebook : https://www.facebook.com/laparenthesecampinglesormes

Vous aussi vous avez testé un truc pour vos vacances ? Vous êtes fan de camping ? De Glamping ? Lâchez vos comz 😉 merci, bisous.

2 Comments

  • Lucie Catrice

    Je suis une grosse trauma du camping, j’en ai fait toute mon enfance avec mes parents dans le Finistère Nord, ça a toujours été cauchemardesque ! Le pire, c’est que j’ai remis ça deux fois à l’adolescence avec les copines quand on était saisonnières, résultat la première année il y a eu un gros incident diplomatique avec une de mes comparses (devenue ensuite ma pire ennemie) et la deuxième je me suis carrément pris une tornade sur la gueule. Franchement : plus jamais.

    Mais l’existence du glamping a changé la vie du camping, je me suis retrouvée dans un glamping irlandais il y a quelques années, trop bien de dormir dans un vrai lit dans une yourte, c’est ça qu’on veut. Du coup je recommencerais peut-être mais avec ce confort-là.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.