je suis accro à la télé-réalité
Ma vinaigrette

Je suis accro à la télé-réalité !

Aujourd’hui c’est l’heure de passer aux aveux, je m’appelle Mélanie, j’ai 26 ans et je suis accro aux programmes de télé-réalité.

Je ne suis pas la cible principale de tous ces programmes en after-school pour ados, parce que j’ai quitté la school depuis un moment on s’en doute. Mais pourtant, dès que je le peux, le soir en débauchant je me jette sur la télécommande pour avoir ma dose de télé-réalité comme la junkie que je suis devenue. Asseyez-vous je vais tenter de vous expliquer cette sombre histoire.

De quoi on parle ?

La télé-réalité ce sont ces programmes où on filme des anonymes ou des gens plus ou moins célèbres dans leur quotidien, le tout en le scénarisant et en empruntant les codes des séries.

Née au début des années 2000, le télé-réalité au départ c’était surtout des émissions « d’enfermement ». Le principe : on enferme des anonymes dans une maison pleine de caméras pendant plusieurs mois, on leur lance des petits défis et on attend de voir ce qu’il se passe. Toute les semaines, le public vote pour faire sortir celui ou celle dont la tête lui revient le moins, et le dernier a sortir a gagné, grossomodo. En France c’était la période « Loft Story », « Nice People », « Secret Story ». Ce dernier existe toujours mais depuis la télé-réalité a pris de nombreuses autres formes.

On retrouve aussi dans la famille de la télé-réalité :

  • les compétitions (Danse avec les stars, La France a un incroyable talent, …)
  • les télé-crochets (Star Academy, Nouvelle Star, The Voice, …)
  • les aventures (KohLanta, Pékin Express, …)
  • les émissions de séduction (Bachelor, L’amour est dans le pré, Les princes de l’amour, …)
  • les « dynasties » qui se concentrent sur une personne ou une famille, la plus célèbre et lucrative étant « Keep Up With The Kardashians »

Mes petits chouchous

Voici pour ma part mes petits préférés et ceux qui cartonnent en ce moment : les télé-realité « d’environnement de vie ». Il s’agit d’émissions où les « candidats » ne sont plus dans un studio mais dans un environnement extérieur qu’ils ne connaissent pas. La plupart du temps c’est comme regarder des potes partir en vacances. À Miami, à Los Angeles, à Rio, oui forcément on envoie pas tous ce petit monde pendant 4 mois dans la Creuse.

Le programme auquel je suis la plus fidèle depuis le début c’est la saga Les Ch’tis / Les Marseillais sur W9.

En 2011, suite au succès du film Bienvenue chez les Ch’tis, Alexia Laroche-Joubert (papesse de la télé-réalité en France) surfe sur la vague nordique et crée « Les Ch’tis ». Le concept : 9 Ch’tis, de préfèrence bien clichés avec un gros accent Ch’ti, qui travaillent dans le « monde de la nuit » (serveuse, danseuse, barman, dj …) sont parachutés dans une villa à Ibiza pour « faire leurs preuves » en participant à des jobs.

De 2011 à 2014, les Ch’tis se sont donc envolés tour à tour à Ibiza, au ski, à Mykonos, à Las Vegas, à Hollywood et à Marbella. Depuis les Ch’tis c’est fini, et dire que c’était la télé-réalité de mon premier amour !

Depuis 2012, leurs homologues sudistes, les Marseillais, font la même chose à Miami, à Cancun, à Rio, en Thaïlande, en Afrique du Sud, en Amérique du Sud ou encore cette année en Australie, c’est dur !

Mais pourquoi on continue de regarder ?

Au départ on en va pas se mentir c’était un peu pour se moquer … « Ouloulou quel gros accent ahah » « dites elle a pas l’air d’avoir inventé l’eau chaude celle-ci ». Les Ch’tis c’était comme un épisode de Tellement Vrai qui durerait plus d’un mois.

Et puis rapidement, avec mon petit cœur d’artichaut je m’y suis attaché. Parce que les candidats ne sont certe pas des prix Nobel mais ils étaient pleins de sincérité et de naïveté. Telle une série à suspens, je suis vite devenue accro à leurs petites histoires de vie : est-ce que Gaëlle et Jordan les meilleurs amis vont sauter le pas et sortir ensemble ? Est-ce que Tressia et Adixia vont se réconcilier après cette horrible trahison ?

À toute les saisons la production nous harponne avec un savant mélange de scandales, d’histoires d’amour, d’engueulades et d’amitiés.

On voit les « anciens » évoluer et grandir au fil du temps, les « nouveaux » trouver une place au sein de la « famille » ou bien disparaitre à jamais dans les abîmes de l’oubli télévisuel.

Oui parce que depuis toutes ces années, certains candidats sont les mêmes de saison en saison. Veritables stars du programme ils sont devenus incontournables et surtout hyper bankables. Aujourd’hui candidat de télé-réalité c’est un métier dont certains vivent bien voir très très bien. Chez Les Marseillais, Jessica Thivenin a plus de 3 millions d’abonnés sur Instagram par exemple. Ce sont de véritables influenceurs•ceuses et c’est aussi pour voir leur évolution qu’on suit les programmes.

Bref en quelques années les Ch’tis et les Marseillais sont devenus des inconnus qu’on connait très bien. Leurs vies, leurs histoires de couples, leurs coups de gueule tout est public, sur les tournages ou sur les réseaux sociaux.

Pourquoi eux ? Pourquoi ça me captive ? Je ne me l’explique pas tellement, je pense qu’au départ c’étaient vraiment des personnages sincères et attachants. Bien sûr aujourd’hui avec tout le business qui entoure les programmes, la sincérité est pas mal passée à la trappe, mais on ne se désintoxique pas du jour au lendemain.

Une soupape de décompression

Globalement les programmes de télé-réalité sont pour moi un moyen de décompresser de mes journées.

Ça se consomme facilement, ça ne me demande pas trop de réflexion après une journée de taff, et surtout ça me donne l’impression que mes petits tracas quotidiens sont bien futiles après avoir vu Carla être trompée par Kevin pour la centième fois 😂.

La télé-réalité et ses candidats sont souvent moqués pour leur futilité, leur piètre niveau en grammaire et conjugaison ou encore leur superficialité. Mais tout ça les rend très humain et c’est pour ça qu’on les aime.

Attention quand même, tout ce qu’on voit est scénarisé et n’est pas la « réalité » justement, ne vous laisser pas abuser. D’ailleurs si vous voulez comprendre l’envers du décor je vous invite à regarder la très chouette série UnREAL qui raconte les coulisses du Bachelor.

Voilà, je vous ai tout dit. Je suis presque sûre de ne pas être la seule à être accro alors dénoncez-vous dans les commentaires 😉. Bisous, merci.

6 Comments

  • Amélie Caillaud

    Plus trop le temps pour ma part de regarder mais en effet c’est une bonne soupape ! Bon là on regarde le replay de koh lanta !! 😂 😂.

  • Tote

    Moi c’est bon ! J’ai réussi à me désintoxiquer !
    J’ai arrêté de regarder les marseillais et les Anges. Je ne regarde plus que la villa.
    Nan plus sérieusement, ça me gave de plus en plus, ça devient toujours la même chose avec tout le temps les mêmes candidats. Même en changeant les concepts on se retrouve avec les mêmes histoires. Genre Carla et Kévin on n’en peut plus.

    • Mélanie

      J’avoue les Marseillais sont sur leur fin je pense. Il va falloir trouver de nouveaux concepts. La villa c’est bien mais ça dure 100 ans par saison par contre

  • Lucie Guë

    Tressia et Adixia ?

    Hum, bref. Bien que je sois incapable de regarder ces programmes aujourd’hui (parce que j’ai maté le Loft quand c’est sorti, j’avais 15 ans, on allait voter sur les PC du club internet du collège entre midi et deux avec les copines) par manque de patience et d’intérêt, je comprends totalement le côté décompression. Ce qui aurait tendance à m’inquiéter un tantinet, ce sont les oppressions véhiculées, notamment concernant les femmes : elles sont quand même très souvent physiquement semblables et elles sont pas mal à faire la promo de produits minceur sur leurs comptes Instagram. Je suis aussi gênée par la scénarisation des programmes, je ne suis pas sûre que ça fasse forcément du bien aux protagonistes. J’ai l’impression qu’on commet toujours les mêmes erreurs depuis des lustres tout ça pour le divertissement. J’espère que ces gens vont bien.

    • Mélanie

      Je vois bien ce que tu veux dire et moi aussi je suis assez inquiète de certains aspects. En fait pour moi ça dépend aussi du regard qu’on porte au programme. Les nanas siliconées et les placements produits malsains, si on a un peu de recul on y crois pas une seconde. Ce qui est plus embêtant c’est les ados qui prennent tout ça pour argent comptant. Pareil pour la scénarisation. Quand on sait comment ça se passer derrière on prend du recul et on consomme le programme comme un simple divertissement. Mais je ne suis pas sûre encore une fois que tout le monde fasse la part des choses. Néanmoins les choses ont évolués de façon à ce que les candidats gèrent très bien leur business et leur image. Ceux qui ne comprennent pas les rouages du systèmes et qui sont plus fragiles n’ont plus leurs places dans les programmes, ce qui n’est pas plus mal pour eux. Candidats de tv c’est devenu un métier et c’est plus encadré qu’avant, ce n’est pas plus mal je trouve.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.