Week-end de deux jours à Lyon, bons plans et bonnes adresses.
Voyages voyages

Petit week-end à Lyon

Parce que de temps en temps il faut bien sortir le nez de chez soi, ce week-end nous avons passé un peu de temps sur Lyon.
C’était une première pour moi et je dois dire que la ville m’a bien plu ! Je vous raconte ça de suite.

Comment on y va ?

Pour ma part j’avais trouvé des billets d’avion sur le site d’EasyJet à 25€ pendant le Black Friday ! J’avais alors sauté sur l’occasion parce qu’en règle générale le vol Nantes-Lyon coûte entre 50€ et 100€.
Une heure de voiture pour arriver à l’aéroport de Nantes Atlantique (on est bien content qu’ils ne le déplacent pas vous voyez). Puis une heure de vol pour arriver à l’aéroport de Lyon.
Petit bémol, pour rejoindre le centre-ville il n’y a pas 36 solutions, la plus pratique et rapide c’est de prendre le Rhône Express, mais on est sur 26€ l’aller-retour tout de même.

Où est-ce qu’on dort ?

J’avais réservé une chambre à l’Away Hostel et c’était plutôt une bonne idée. C’est une auberge de jeunesse “nouvelle génération” qui propose aussi bien des dortoirs que des chambres privées, le tout avec un design sympa et une ambiance conviviale. On y a été très bien reçu, la literie était nikel et le petit dej au top.
Petit bémol niveau bruit, notre chambre donnant sur la rue, il ne faut pas s’attendre à trop de calme (les Lyonnais aiment klaxonner visiblement).
L’emplacement de l’hôtel est top puisqu’il se situe en bas de la Croix Rousse à côté du Métro Croix-Paquet.

Qu’est ce qu’on y fait ?

Lorsqu’on voyage on est plutôt #TeamBallade que #TeamVisite donc on a parcouru le centre-ville à pied. La météo n’était pas vraiment au rendez-vous mais pas de quoi nous démotiver !
Il ne faut pas avoir peur du dénivelé car le centre de Lyon est réparti grossièrement en 3 zones :

  • la “colline qui prie”, elle surplombe le Vieux Lyon et abrite entre autre la MA.GNI.FI.QUE Basilique Fourvière et ses belles mosaïques. On y retrouve aussi les ruines de Lugdunum, le Lyon version Astérix et Obélix avec un vrai amphithéâtre où ont été jeté aux lions de vrais martyrs chrétiens, comme au Puy du Fou !
    Mieux vaut monter là haut en funiculaire, déjà parce que c’est moins fatiguant et aussi parce que c’est plus rigolo. De notre côté on est redescendu à pied pour profiter de la vue … nos mollets s’en sont souvenu toute la semaine.
  • la “colline qui travaille”, les pentes de la Croix Rousse. Le quartier est très sympa et les rues sont pleines de petits magasins et de bars chouettes. On y retrouve aussi pas mal de cafés théâtres ou de galeries d’arts. Et là aussi ça grimpe pas mal. Il y a aussi l’attraction locale : le gros caillou. C’est un gros caillou, posé par terre, voilà.
  • le “plat”, la “vallée”, le reste quoi. Si on traverse la Saône on découvre le vieux Lyon, ses petites rues pavées et les fameux bouchons (les restaurants typiques lyonnais). Si on reste sur la presqu’île on traverse la grande Place Bellecour qui ressemble à l’ancienne version de notre Place Napoléon : c’est vide. Mais aussi la jolie Place des Terreaux derrière l’Hôtel de Ville et l’Opéra. Sans faire exprès on a tout vu de nuit et c’est super joli.

Tout en bas de la presqu’île, après quelques arrêts de tram, nous avons visité le Musée des Confluences et c’était une chouette surprise. Il rassemble plusieurs expositions, temporaires ou non, qui retracent de manière ludique l’histoire de la planète, de l’homme, des animaux, etc … La scénographie est très bien étudiée et novatrice. On y passe un bon moment.
Le dernier jour on a aussi arpenté le Parc de la Tête d’Or, un peu plus au nord. Un grand parc magnifique avec au centre un zoo à l’accès entièrement libre : le rêve ! Bon ce matin là il faisait très froid et tous les animaux n’avaient pas envie de sortir, on ne peux pas leur en vouloir. En revanche on a vu des lions, à Lyon, ça ne s’invente pas !

Qu’est-ce qu’on mange ?

Parlons peu parlons bien, Lyon est la capitale de la gastronomie, on a donc décidé de mettre le paquet sur un seul repas. Nous avons réservé pour deux chez Paul Bocuse ! Bon alors on ne s’emballe pas, pas de 3 étoiles au programme, “juste” une brasserie. Paul en a ouverte 4 à Lyon : le Nord, le Sud, l’Ouest et l’Est. Et même si il n’a pas passé des heures sur le choix des noms des établissements, ça vaut le détour.
Nous avons testé le Sud (le Nord était complet) qui propose des spécialités … du Sud ! Le service est plus qu’impeccable, on s’est régalé, des produits simples mais très bien travaillés, bref un super moment. Budget : environ 50€ par personne, vin et plats à la carte compris, le rapport qualité / prix est top.

Noix de Coquilles Saint-Jacques, risotto carnaroli aux champignons des bois sauce homardine // Assortiment de Poissons Cuits à la Plancha, filets de daurade, rascasse, cabillaud et gambas, purée de pommes de terre à l’huile d’olive vierge

Est-ce qu’on reviendra ?

OUI ! Mais en été, ou au printemps. Lyon est une ville chaleureuse qui mérite qu’on la visite sous le soleil je pense. C’est une ville pleine de charme et assez paisible qui m’a vraiment donné envie de revenir s’y promener.
Si vous avez des bons plans à Lyon pour ma prochaine visite n’hésitez pas. Si t’es agglo-yonnais·e lâche tes comz ! Merci, bisous

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.